Fédération Algérienne - FED'AL

Fédération Algérienne - FED'AL

Pourquoi la FED'AL ?

 


La meilleure manière de préserver son algérénité est de rester attaché à l’unité du pays et à poursuivre l’édification d’une Algérie nouvelle unie et unifiée, fière de son histoire, écrite par le sang de milli

 

Depuis sa création, en décembre 2022, la Fédération Algérienne (FED’AL) aspire à jouer un rôle crucial dans le renforcement de l'identité culturelle, la promotion de la solidarité, et le soutien au développement économique et social de la communauté algérienne installée à Marseille et ses environs.

 

Notre organisation communautaire veut non seulement unir les membres de notre diaspora autour de valeurs et d'intérêts communs, mais aussi créer un espace d'expression, d'échange et de croissance collective à Marseille et ses environs.

 

La FED’AL veut promouvoir et préserver les cultures régionales, les traditions et les coutumes algériennes, surtout pour les diasporas établies à l’étranger. Notre structure, qui n’est pas organisée sous le régime de la Loi 1901, permet d’échanger des idées, des expériences et des conseils entre membres de la communauté algérienne, renforçant ainsi les liens de solidarité.

 

La FED’AL est un diffuseur d’informations pour tout ce qui a trait à l’éducation, aux droits civiques, à la santé, à l'insertion sociale, à la culture et aux questions mémorielles. Elle encourage ainsi la diaspora algérienne à mener des projets communautaires et à mettre en place des initiatives locales en vue d’un soutien appuyé à notre communauté.

 

Au travers des actions de ses Comités Techniques, la FED’AL veut faciliter les connexions entre les professionnels algériens et franco-algériens pour des opportunités de collaboration et de développement professionnel. Elle veut aussi promouvoir les échanges, contribuant ainsi au développement économique local.

 

Nous encourageons vivement les membres de la communauté algérienne de Marseille et ses environs à s'impliquer dans les questions civiques et politiques, et à participer activement à la vie de la communauté en discutant, par exemple, des enjeux sociaux, politiques et économiques qui affectent la communauté algérienne. La FED’AL plaide activement pour des changements positifs au sein de notre diaspora.

 

Offrir une plateforme dans laquelle diverses voix de la communauté algérienne peuvent s'exprimer répond à un besoin crucial. De même, nous voulons favoriser le dialogue interculturel en partageant les expériences des Algériens vivant à l'étranger et en mettant en lumière la diversité au sein de la communauté.

 

Enfin, la FED’AL est l’une des entités qui composent l’avant-garde de la communauté algérienne face à ses détracteurs et à ses ennemis. Chacune de leurs attaques nous impose une réponse immédiate. Notre approche consiste à ne jamais laisser voix au chapitre à celles et ceux qui ciblent notre communauté.


16/12/2008


Lettre de la FED'AL n°9

Télécharger

 


12/06/2024


Lettre de la FED'AL n°1

Télécharger

 


12/06/2024


Charte de la Fédération Algérienne

Adhérez !

 

1. Engagement civique : participer aux processus démocratiques de notre pays d'origine en votant lors des élections, en nous informons sur les enjeux politiques et sociaux, et en transmettant nos opinions de manière constructive ;
 
2. Service communautaire : S'impliquer dans des projets et des activités qui bénéficient à la communauté algérienne à Marseille, comme l'aide aux personnes dans le besoin, ou la promotion d’actions éducatives ;
 
3. Volontariat : Donner de notre temps pour soutenir les initiatives en faveur de l’Algérie, des ONG ou des associations qui œuvrent pour des causes sociales, environnementales ou humanitaires en Algérie et à Marseille ;
 
4. Éducation et sensibilisation : Informer les autres sur les enjeux importants, en partageant des informations factuelles, en organisant des conférences, des ateliers ou des discussions pour sensibiliser à des problèmes spécifiques en lien avec la diaspora algérienne et les intérêts vitaux de l’Algérie ;
 
5. Défense des droits : Se mobiliser pour nos chibanis, les droits de l'homme, la justice sociale et d'autres valeurs fondamentales en participant à des manifestations pacifiques, en signant des pétitions, ou en rejoignant des groupes de défense des droits indépendants et qui ne sont pas manipulés depuis l’extérieur ;
 
6. Promotion culturelle : Mettre en avant la richesse culturelle de l’Algérie en participant aux événements culturels, en préservant les traditions et en partageant notre patrimoine avec les générations futures. Lutter contre le sectarisme culturel prôné par des organisations qui œuvrent en faveur des ennemis de l’Algérie et qui souhaitent l’instauration d’un chaos sur des bases ethniques  ;
 
7. Entrepreneuriat et développement économique : Contribuer à l'économie de notre pays en soutenant le tissu commerçant algérien de la ville, en investissant dans des projets locaux, ou en soutenant les efforts en faveur des petites entreprises et l'emploi local ;
 
8. Protection de l'environnement : Participer à des actions visant à protéger l'environnement, comme le recyclage, la réduction de la consommation d'énergie, la plantation d'arbres et la sensibilisation à l'importance de la durabilité. Lutter contre les feux qui ravagent nos villages et notre patrimoine forestier ;
 
9. Soutien aux services publics : S'impliquer dans l'amélioration des services publics tels que l'éducation, les soins de santé et les infrastructures en plaidant pour des réformes positives. Travailler en étroite collaboration avec les services consulaires du consulat général d’Algérie à Marseille pour améliorer la qualité du service public algérien ;
 
10. Innovation et recherche : Contribuer à l'avancement de la connaissance et de la technologie en participant aux projets de recherche, en développant des solutions innovantes aux problèmes locaux, ou en soutenant des initiatives scientifiques en France et en Algérie.
 
11. La défense de la réputation de l’Algérie et des Algériens installés en France. Répondre systématiquement par voie de presse, par recours judiciaire ou par l’entremise de publications sur les réseaux sociaux à chaque fois que le pays ou les membres de notre communauté sont visés par des insultes ou des actes xénophobes.

 


23/02/2010


Genèse de la Fédération Algérienne - FED'AL

365324966_257460150558946_5857987536847670000_n.png
 
Le dimanche 11 décembre 2022, un groupe de personnes résidant à Marseille décide de lancer une nouvelle réflexion sur leur appartenance à l'Algérie. La date choisie n'est pas un hasard, car elle coïncide avec les terribles massacres perpétrés à Alger et ses quartiers par l'armée française et ses appuis parmi les partisans de l'Algérie Française le 11 décembre 1960. Des massacres de centaines de civils algériens venus crier leur attachement à la liberté et à l'indépendance face au joug colonial. Une violente répression des aspirations du peuple algérien qui marque un tournant décisif dans l'acquisition de l'indépendance du pays.
 
Cet héritage douloureux, que souhaite pérenniser les membres de la Fédération Algérienne - FED'AL, témoigne de la ferveur de cette nouvelle dynamique lancée par l’actuel président algérien Abdelmadjid Tebboune en direction de la société civile algérienne et des forces vives issues de la diaspora algérienne installée en France. La création de l'Observatoire national de la société civile (ONCS), sous le haut patronage de la présidence algérienne, est un signe fort lancé à l’endroit de notre diaspora par la mère patrie algérienne.  
 
L’histoire de la diaspora algérienne ne peut être dissociée de celle de l’immigration en France. Une présence sur le sol français qui s’est façonné à travers une conscience nationale qui a pris racine dans le sillage de la guerre de libération nationale. Après l’indépendance, les Algériens de l’étranger se sont organisés dans des collectifs et des associations pour mieux consolider les liens restés solides avec l’Algérie.
 
Lors des premières assises de la société civile algérienne, qui se sont tenus les 15 et 16 novembre 2022 à Alger dans les murs du Palais des Nations, il a été acté le projet de construction d’une nouvelle Algérie plus juste, plus soucieuse de sa diaspora installée à l’étranger et qui s’articule autours d’une société civile qui participe plus activement à la transition démocratique et au changement depuis la base.
 
L’ampleur majeure de l’immigration algérienne en France, ses difficultés d’intégration objectivables et l’absence de principe d’égalité devraient nous conduire à rassembler celles et ceux qui aiment l’Algérie autours des mêmes objectifs communs : promouvoir l’attachement patriotique et développer le sentiment d’appartenance nationale.
 
C’est dans un effort commun que nous réussirons à bâtir la nouvelle Algérie pour laquelle nos ancêtres ont tant sacrifié. Pour ce faire, un vrai travail de sensibilisation sera mis en œuvre, des débats, des cérémonies citoyennes, des rassemblements seront régulièrement organisés pour poser les jalons d’une nouvelle ère dans les relations Algéro-algériennes et Algéro-franco-algériennes.
 
La Fédération Algérienne a aussi la volonté de participer au développement de l’Algérie depuis l’international. Le monde économique algérien doit laisser une large place aux entrepreneurs franco-algériens qui peuvent contribuer à la création de valeurs dans plusieurs secteurs. La construction d’un avenir commun passe aussi par la mise en place de projets de développement innovants et ambitieux capables de mobiliser les énergies des deux côtés des rives de la Méditerranée.  
 
La FED'AL aspire à devenir le trait d’union manquant entre l’Algérie et ses ressortissants installés en France. La Fédération Algérienne souhaite donc pleinement jouer son rôle d’intercesseur auprès des autorités consulaires et algériennes dans le cadre d’une véritable coopération entre les citoyens et leurs instances représentatives et politiques.

12/06/2024



Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser